Mouvement du Nid

Un dossier exceptionnel à lire dans Prostitution et Société 

La prostitution des femmes nigérianes

Les violences qu’elles subissent dans l’indifférence générale ne font pas de bruit. Osera-t-on le dire ? Ce sont des femmes, des prostituées, et qui plus est des prostituées noires...
Depuis bientôt 30 ans, des milliers de jeunes femmes nigérianes, de plus en plus jeunes, sont acheminées vers l’Europe dans le cadre des réseaux de proxénétisme, pour être vendu.e.s sur les trottoirs de l’Europe à des acheteurs de sexe qui nourrissent un commerce lucratif pour les exploiteurs.

Malgré les démantèlements de réseaux, le nombre de victimes est en constante augmentation du fait d’une organisation criminelle qui excelle à s’auto-reproduire.
Traitées comme des esclaves, les femmes sont acheminées, stockées, maltraitées, utilisées et rentabilisées. Commerce de femmes noires pour répondre aux prétendus « besoins sexuels » d’hommes européens blancs et aisés, cette colonisation new look prospère dans l’indifférence générale.

Dans toute la France, les délégations du Mouvement du Nid, comme beaucoup d’autres associations, tentent de faire face à cette problématique nouvelle et souvent déconcertante.
Nous avons tenté de comprendre le pourquoi et le comment, et d’identifier le problème posé, à défaut d’identifier toutes les réponses.

[Abonnez-vous à notre revue !

>http://www.prostitutionetsociete.fr/IMG/pdf/abonnementps2014.pdf]

A lire dans Prostitution et Société n°191
- Le témoignage de Beckie, emblématique des histoires de vie des personnes que nos délégations rencontrent : « Elle m’a laissée dans la rue, avec d’autres Nigérianes »
- Un entretien avec Patricia Kouakou, médiatrice de l’ALC : « Au Nigéria, les filles portent le poids des familles »
- Notre dossier : « La prostitution des femmes nigérianes »

Réseaux sociauxFBTweet

Nos vidéos