Mouvement du Nid

2007

L’action du Mouvement du Nid dans le Bas-Rhin en 2007

Rapport d’activité

une action de la Délégation du Bas-Rhin

- Une équipe de bénévoles et salariés : Un travail en complémentarité

18 militants et 6 bénévoles actifs, 3 salariés (une permanente, un moniteur d’atelier, une secrétaire) et une cinquantaine de sympathisants et lecteurs de la revue "Prostitution et Société" dans le Bas-Rhin.

- Des actions

  • Rencontrer les personnes sur les lieux de prostitution : 2 rencontres hebdomadaires en soirée et/ou en après-midi.
  • Accueillir – écouter – orienter : 2 permanences hebdomadaires les lundis et jeudis de 15h à 18h où les personnes prostituées, leurs amiEs, leurs familles peuvent venir rencontrer l’association (temps de convivialité, d’échanges, d’information, orientations)
  • Accompagner dans les démarches d’insertion

Tout au long de la semaine, accueil et entretiens individuels avec les personnes pour évaluer leur besoin en matière de logement, santé, travail, formation, liens avec les enfants, protection, conseils et soutien juridique et proposer un accompagnement adapté à chaque demande en relais avec les partenaires.

  • Un atelier de redynamisation, MIMOSA permet de proposer différentes activités pour un accompagnement par un retour à l’emploi et/ou mise en place d’une formation.

En 2007, ce sont 28 personnes qui ont bénéficié de cet accompagnement spécifique.

- Différents dispositifs ont permis aux personnes de se mobiliser pour un accès à l’emploi et à la formation, et envisager une nouvelle vie en dehors de la prostitution :

Modules « Projet professionnel », « Culture générale – citoyenneté », « Redynamisation par des activités valorisantes », « Techniques et recherche d’emploi », « Savoir être », « Vie personnelle et familiale » et « Français Langue Etrangère ».
Une domiciliation postale : les personnes accueillies peuvent bénéficier d’une élection de domicile au sein de l’association et y recevoir leur courrier.

- Informer – prévenir – sensibiliser – former

La délégation bénéficie d’un agrément du rectorat de Strasbourg l’autorisant à mener des actions d’information et de prévention pour les jeunes à partir des classes de 4ème.

Au plan national, l’association est agréée comme organisme de formation et comme mouvement d’éducation populaire Jeunesse et Sport.

Autres : Rencontrer les clients prostitueurs, écouter les familles ou amiEs concernéEs par la prostitution d’unE de leur proche.

- Quelques chiffres

En 2007, la délégation du Mouvement du Nid de Strasbourg a :

  • rencontré 207 femmes et 23 hommes sur les lieux de prostitution (754 rencontres lors de 33 sorties nocturnes) représentant 22 nationalités ;
  • Accompagné 99 femmes et 15 hommes prostitués vers l’insertion ;
  • Accompagné 28 personnes dans le cadre de son atelier de redynamisation MIMOSA ;
  • Reçu 182 personnes (personnes prostituées, enfants, familles, partenaires de vie, copains, …) lors de 2340 passages ;
  • Répondu à 695 appels téléphoniques de 132 personnes ;
  • Accueilli et orienté 6 clients de la prostitution ;
  • Débattu de la prostitution avec 968 collégiens et 1665 lycéens et 13 étudiants pour un total de 87 heures ;
  • Reçu et formé 6 stagiaires : Estes, IFSI, Etudiants, lycéens, ENA ;
  • Débattu avec 837 jeunes et adultes pour un total de 69 heures lors de projection-débat, rencontre de jeunes en paroisse, en centres socio-culturels, en associations… ;
  • Formé des travailleurs sociaux, des étudiants de l’ESTES et de l’IFSI de Saverne, des militaires su 1er génie d’Illkirch : 300 personnes pour 56h30 ;

Soit un total de plus de 200 heures d’action de prévention avec près de 4000 personnes, dont ¾ de jeunes de moins de 25 ans.

- La réalité de la prostitution à Strasbourg

Quelques caractéristiques du phénomène prostitutionnel strasbourgeois :

  • Un réseau de Nigérianes qui s’est stabilisé et qui se déplace à différents moments de la nuit dans les quartiers de Strasbourg, beaucoup sont en attente de décision O.F.P.R.A. concernant leurs demandes de statut de réfugié.
  • Des femmes des pays de l’Est (principalement Bulgarie, République Tchèque, Slovaquie, Roumanie) qui sont expulsées pour racolage mais qui reviennent quelques mois plus tard ou qui sont remplacées par d’autres plus jeunes.
  • Des femmes des pays de l’Est venues dans les premières années (1996) et qui sont maintenant dans des états de dépendance importants.
  • Des femmes françaises de plus en plus dans la précarité à la rue (dépendances et allocations A.A.H. ou graves problèmes psychiatriques). D’autres qui se prostituent à domicile ou dans des bars (à Strasbourg et à Kehl).
  • Quelques étudiantes qui se prostituent via internet et qui prennent contact avec l’association par ce même moyen.
  • Des jeunes hommes qui se prostituent sur les lieux de drague homosexuelle
  • Des clients de plus en plus violents et des réseaux de petits profits organisés autour de ces femmes (drogue, commerce parallèle, protection, hébergement, …)
  • La peur de la police se développe à cause du délit de racolage. Cela amène des femmes à se prostituer de plus en plus tardivement, et dans des endroits très isolés où elles mettent davantage leur vie en danger.

- 2007, année historique

2007 : A Strasbourg à l’occasion des 35 ans de la délégation, et des 70 ans de la fondation de l’association, la délégation du Mouvement du Nid anime un collectif de 15 associations pour la deuxième édition des 16 jours d’actions pour dire « Non aux violences faites aux femmes ! Oui à la promotion de la dignité humaine ! »

Cette même année le Mouvement du Nid - France vote une motion où il se prononce pour l’engagement de la responsabilité des clients prostitueurs.

Réseaux sociauxFBTweet

Nos vidéos