Mouvement du Nid

L’abolition du système prostitueur

L’abolition du système prostitueur n’est en rien une utopie mais est, au contraire, un objectif accessible à court terme.

L’abolition n’est en effet pas synonyme d’éradication ou de disparition immédiate.
De même que l’abolition de l’esclavage n’a pas fait totalement disparaître ce fléau, l’abolition du système prostitueur ne fera pas disparaître la prostitution.

Principes

En revanche, l’abolition du système prostitueur permettra aux sociétés qui l’auront mise en œuvre de se donner tous les moyens de lutter contre le système prostitueur en affirmant solennellement que le corps humain et la sexualité sont définitivement exclus du champ du marché et qu’en conséquence :

  • Nul ne peut tirer un profit quelconque de la prostitution d’autrui, ni organiser ou faciliter la marchandisation du corps humain et de la sexualité
  • Nul ne peut accéder au corps d’autrui et à sa sexualité ou obtenir un rapport sexuel contre une rémunération
  • Nul ne doit être réduit à vendre l’accès à son corps et à sa sexualité pour vivre et chacun a un droit effectif et opposable à ne pas être prostituéE

Mesures
Ces trois principes doivent se traduire par l’adoption des mesures suivantes :

  • Interdiction de toutes les formes de proxénétisme
  • Interdiction de l’achat de tout acte sexuel
  • Mise en oeuvre de politiques d’alternatives à la prostitution et de programmes de sortie de la prostitution

De ces trois mesures principales découlent logiquement d’autres mesures indispensables telles que :

  • L’abrogation de toute forme de répression à l’encontre des personnes prostituées
  • La mise en oeuvre de politiques de prévention
  • Le développement de politiques d’éducation à l’égalité entre les filles/femmes et les garçons/hommes, à une sexualité respectueuse de l’autre et de son désir
  • La suppression de l’imposition des revenus des personnes prostituées

Réseaux sociauxFBTweet

Nos vidéos