Mouvement du Nid

22 mai 2014

Élections UE : l’engagement pour l’abolition de la prostitution dépasse les clivages politiques

Communiqué de presse du Mouvement du Nid

Le Mouvement du Nid – France salue l’initiative conjointe de Nicole Kiil-Nielsen (EELV), Sophie Auconie (UDI), Jean-Luc Mélenchon (FdG) et Pervenche Berès (PS) en soutien à l’adoption d’une grande proposition de loi globale et cohérente visant le renforcement de la lutte contre le système prostitutionnel et du soutien à ses victimes.

Représentant les principaux groupes politiques au Parlement européen, ces eurodéputéEs françaisEs s’unissent aujourd’hui pour démontrer que l’Europe peut, et doit, rester une force de progrès pour l’égalité entre les femmes et les hommes.

Co-signataires d’une tribune intitulée En Europe, comme en France, adoptons enfin une grande politique abolitionniste en matière de prostitution et de traite des êtres humains !, quatre eurodéputéEs rappellent qu’ils ont voté en février 2014 une résolution historique sur la prostitution, l’exploitation sexuelle et leur impact sur l’égalité femmes-hommes et demandent au Gouvernement français de s’engager à faire adopter au plus vite la proposition de loi française renforçant la lutte contre le système prostitutionnel.

Dans sa résolution adoptée à une très large majorité alors même que les Etats membres demeurent divisés sur le sujet, le Parlement européen :

- rappelle que la prostitution et son exploitation constituent un obstacle à l’égalité et une violation des droits humains tels que définis dans la Charte européenne des droits fondamentaux.

- invite les Etats membres à mettre fin à toute forme de répression contre les personnes prostituées, à développer de véritables mesures de protection et d’alternatives, et à interdire tout achat d’un acte sexuel.

- précise que toute politique crédible de lutte contre la traite des êtres humains se doit de s’attaquer au marché prostitutionnel et donc aux proxénètes comme aux acheteurs de sexe.

Le Mouvement du Nid se félicite qu’en France, comme en Europe, un véritable travail parlementaire transpartisan ait permis de poser les bases d’une nouvelle politique abolitionniste en matière de prostitution et demande solennellement au Gouvernement français de confirmer son engagement à faire voter au Sénat, avant fin juin, la proposition de loi renforçant la lutte contre le système prostitutionnel.

- Contact presse
Elise Guiraud : 01 42 70 92 40

À lire également : Prostitution : le Parlement européen vote en faveur de la pénalisation des clients et du soutien aux victimes !

Réseaux sociauxFBTweet

Nos vidéos