Mouvement du Nid

14 et 15 avril 2014

Deux soirées de débats autour du documentaire "L’Imposture" à Pont Saint Esprit et au Vigan (Gard)

Qui peut le mieux s’exprimer à propos du système prostitutionnel, sinon les personnes prostituées elles-mêmes ? Le documentaire L’Imposture donne la parole à des dizaines de femmes ayant vécu la prostitution. Les projections sont suivies d’un débat avec Rosen Hicher, co-fondatrice, en France, du « Mouvement des Survivantes », et la délégation du Mouvement du Nid du Gard.

une action de la Délégation du Gard

Infos pratiques

- Pont Saint Esprit, Cinéma municipal "102", rue Raoul Trintignant, le 14 avril 2014 à partir de 20h00 ;
- Le Vigan, Salle du Cantou place Quatrefages de Laroquète, le 15 avril à partir de 18h45.

Entrée libre.

Alors que le débat autour de la question de la prostitution bat son plein en France avec l’examen par le Sénat de la proposition de loi de lutte contre le système prostitutionnel, chaque citoyenNE a besoin d’information et d’échanges pour construire une opinion éclairée. Les militantEs de la délégation du Mouvement du Nid du Gard sont heureux de vous convier, pour en débattre librement, à ces projections-débats, autour d’un film magnifique, et en présence d’une grande témoin : Rosen Hicher, survivante de la prostitution.

- Rosen Hicher

Co-fondatrice, en France, du « Mouvement des Survivantes », Rosen Hicher milite aujourd’hui pour l’abolition de la prostitution. Elle a été auditionnée par l’Assemblée Nationale en 2013 et en 2014 par la commission spéciale du Sénat, chargée d’examiner la proposition de loi renforçant la lutte contre le système prostitutionnel. Elle a aussi été entendu au Parlement européen.

Elle témoigne pour libérer la parole des personnes prostituées et qu’elles s’affranchissent de la honte et du mépris ; et pour la promotion de relations égalitaires Femmes-Hommes.
Sur le site de notre revue, Prostitution et Société, vous pouvez lire son témoignage et découvrir ses interventions dans les média ou les institutions.

- L’Imposture

Filmé avec une caméra de proximité, ce documentaire nous plonge au cœur de la réalité des prostituées. Elles y dévoilent la face cachée de ce prétendu "travail du sexe" qui ne relève pas d’un choix éclairé apportant richesse, plaisir et liberté. Qui peut le mieux s’exprimer à propos du système prostitutionnel, sinon les personnes prostituées elles-mêmes ? La réalisatrice québécoise Ève Lamont, riche de leur apport et leur complicité, fait fructifier leurs témoignages – 75 femmes rencontrées au fil d’une enquête de plusieurs années – et met en scène une douzaine d’entre elles dans L’Imposture, un documentaire inoubliable.

Elles ont 22, 34 ou 48 ans, elles habitent Montréal, Québec ou Ottawa... Ces femmes qui ont récemment quitté la prostitution ou qui tentent d’en sortir mènent un âpre combat pour se réinsérer socialement et retrouver quiétude et sécurité. Dans ce long processus parsemé d’embûches, chacune cherche à reprendre le contrôle de sa vie, à retrouver l’estime de soi et à s’offrir « une place au soleil ».

Pourquoi tant de personnes prostituées, indépendamment de leur voie d’entrée dans la prostitution, souhaitent désespérément en sortir, sans que rien ou presque ne soit fait – au Québec, en France et ailleurs... - pour le leur permettre ?

À télécharger, le dossier de presse de L’Imposture

Et notre recension du film sur le site de notre revue, Prostitution et Société.

Réseaux sociauxFBTweet

Nos vidéos