Mouvement du Nid

2010

Dérapages : la nouvelle bande dessinée du Mouvement du Nid, signée DERIB

Après Pour toi Sandra, le Mouvement du Nid et le dessinateur Derib présentent leur nouvelle Bande Dessinée : Dérapages. Découvrez et soutenez cette initiative.

Une nouvelle bande dessinée, une campagne de prévention pour l’égalité : le Mouvement du Nid-France poursuit son projet associatif en oeuvrant pour mettre au cœur des relations entre les garçons et les filles plus de respect et d’égalité. Son nouvel outil BD est à la disposition de tous les animateurs et animatrices de prévention. Une occasion supplémentaire de responsabiliser les jeunes et la société tout entière.

Les enquêtes et les centaines d’ateliers-débats menés par les Délégations du Mouvement du Nid en France montrent que les jeunes ne nous ont pas attendus pour avoir des idées sur la prostitution. Nous savons même qu’un garçon sur six n’exclut pas d’avoir un rapport sexuel avec une personne prostituée.

Les jeunes doivent donc trouver en face d’eux des interlocuteurs équipés pour écouter leurs questions et accompagner leurs réflexions. Nous devons leur offrir les moyens du débat : la Bande Dessinée Dérapages en sera un. Elle sera notamment utilisée par toutes les Délégations dans leurs initiatives de prévention et de sensibilisation aux conduites non-sexistes dans les établissements scolaires.

Les jeunes n’imaginent pas forcément que le système prostitutionnel est un maillon d’une longue chaîne de violences et de dépendances : toxicomanies, pornographie, sectes, isolement, maltraitance, carences affectives, sexisme ... Ces phénomènes, qui atteignent les jeunes, ne peuvent que les entraîner vers une escalade du mal-être et de la violence, une aliénation progressive de leur liberté. Ils doivent savoir que la prostitution - et le système qui l’entoure - est une atteinte aux Droits humains, aux Droits de l’Enfant. On ne naît pas client-prostitueur, prostitué(e) ou proxénète, on le devient.

Dérapages, une histoire qui leur ressemble

Fanny et Matthieu préparent depuis quelques temps leur mariage. Ils sont très intégrés dans un groupe d’ami-e-s, avec qui ils partagent leur projet de vie commune. Mais à quelques jours du mariage, lors d’une soirée un peu arrosée, les copains de Matthieu lui offrent une passe avec une prostituée. L’ayant appris, Fanny met fin à sa relation avec lui.

C’est le début de deux itinéraires complexes et chaotiques. Perturbé, Matt mène une double vie et se raccroche à la prostitution au point de devenir un "client" régulier. Pendant ce temps, Fanny, fragilisée affectivement, fera une mauvaise rencontre.

Autour de Fanny et Matt gravitent un certain nombre de personnages. Les uns illustrent certaines dérives dans les relations garçons/filles. D’autres témoignent à travers leur propre parcours de la possibilité d’une relation respectueuse et égalitaire.

Les personnages principaux

Matthieu est un jeune informaticien diplômé et qui vit ses premières expériences dans le milieu du travail. Avec Fanny, il vit une belle histoire d’amour jusqu’au jour où, lors de son enterrement de vie de garçon, il se laisse influencer par ses amis et accepte leur "cadeau" : une passe avec une prostituée.

Fanny achève ses études dans l’informatique. Ses amies l’encouragent à s’épanouir tant dans le domaine sentimental que professionnel et social. Sa rupture, brutale, avec Matthieu, est un choc pour elle. Fragilisée par cette expérience douloureuse, elle va connaître une vie amoureuse difficile.

Karim fait partie du groupe d’amis de Matthieu. Il a une petite amie, Lauriane, qui est aussi une très bonne amie de Fanny. Leur couple témoigne d’un équilibre fondé sur le respect. Karim est reconnu par l’ensemble de ses amis comme quelqu’un de réfléchi. Karim et Lauriane offrent à Fanny et Matthieu soutien et repères.

Dan fait partie du groupe d’amis de Matthieu. Influent auprès des garçons, il est à l’origine de l’idée de la passe offerte à Matthieu. Réputé pour animer les soirées festives, Dan reste néanmoins assez secret sur sa vie personnelle mais sait jouer sur cette double personnalité.

Derib associe régulièrement, dans ses œuvres, un animal au personnage principal. Ici, un mainate est l’animal de compagnie de Matthieu. Cet oiseau sera son « confident » pendant une grande partie de l’histoire.

Les thèmes majeurs abordés

- Relations garçons/filles

La dégradation des relations entre garçons et filles, notamment à l’adolescence, est constatée par un grand nombre d’acteurs au contact des jeunes. L’environnement culturel et médiatique auquel les jeunes sont confrontés (sexisme dans la publicité, clips vidéo, pornographie, banalisation de la marchandisation des corps ... ) ne fait que contribuer à l’aggravation de cette situation.

- La violence

La violence semble être devenue un mode de communication banal et quotidien chez un certain nombre d’adolescents. Cette violence, souvent physique, ne doit néanmoins pas faire oublier qu’il existe également une violence cachée, pernicieuse et infiniment destructrice, dont les jeunes peuvent aussi être victimes.

- Le respect

Dans un monde de plus en plus globalisé, le respect est une condition essentielle pour des relations pacifiques entre les êtres humains, dans l’acceptation des différences. Mais le respect de l’autre est indissociable du respect de soi, qui permet de se confronter aux autres sans se sentir menacé.

- L’influence du groupe : savoir dire non

A l’adolescence, l’opinion des copains, l’influence du groupe, est importante. Par peur du jugement et du rejet, certains jeunes n’osent pas s’affirmer et se laissent entraîner dans des situations à risques, faute d’écouter leur petite voix intérieure et de savoir dire (’non ».

- L’estime de soi

Face à une société qui impose des images normatives, il arrive que des jeunes aient du mal à s’accepter tels qu’ils sont. Une bonne estime de soi est pourtant indispensable pour une vie sociale harmonieuse.

- La manipulation

En prenant le contrôle sur l’autre de diverses manières, le manipulateur lui enlève sa part de liberté et l’empêche de se construire. Repérer le comportement d’un manipulateur permet de s’en protéger.

- La prostitution

Certaines pratiques sexuelles avec contrepartie (argent, hébergement ... ) se banalisent chez les jeunes, qui ne les identifient pas pour ce qu’elles sont : de la prostitution. Or, la prostitution est tout sauf banale et ses conséquences peuvent être destructrices.

- Les clients de la prostitution

Depuis toujours le client de la prostitution, acteur pourtant essentiel du système prostitutionnel, a bénéficié d’une extrême indulgence de la société. Il est temps aujourd’hui de faire évoluer les mentalités, de promouvoir des rapports réellement égalitaires entre les sexes et donc, de mettre en cause la responsabilité du client.

- Le tourisme sexuel

La misère économique qui touche certaines régions du monde et l’explosion du tourisme international favorisent l’essor d’un tourisme sexuel de masse, dont sont victimes des centaines de milliers d’enfants.

À travers la bande dessinnée, les jeunes peuvent prendre conscience du caractère inacceptable de cette exploitation, qui plonge ses racines dans le système prostitutionnel.

- Les dépendances

Le mal-être de certains adolescents peut les rendre particulièrement vulnérables et fragiles devant la consommation de certaills produits (alcool, drogue ou médicaments), mais aussi de jeux vidéos, d’Internet, voire de la pornographie ... Le risque est réel de voir s’installer une forme plus ou moins grave de dépendance.

- Santé et infections

sexuellement transmissibles Quant on parle de prostitution, les risques les plus souvent pris en compte en matière de santé sont les maladies sexuellement transmissibles, comme le sida. C’est oublier que la pratique de la prostitution est en soi une violence et une atteinte à la santé physique et psychique des personnes prostituées. Celles-ci conservent parfois des séquelles et des traumatismes pendant de longues années.

- La résilience

C’est ainsi que l’on appelle la capacité de chacun-e à se refaire une vie et à s’épanouir à la suite de grandes difficultés ou d’un traumatisme grave. Cette capacité peut être favorisée par la rencontre de personnes qui, à travers leur écoute et leur regard bienveillant, peuvent en aider d’autres à reprendre confiance et à se reconstruire.

Réseaux sociauxFBTweet

Nos vidéos