Mouvement du Nid

Accueil > Mots-clés > Mots clefs > Cinéma

Cinéma

Au cinéma comme en littérature, la personne prostituée est un personnage pittoresque, la prostitution une terre de fantasmes qui inspire les artistes. Le film "Belle de Jour", de Luis Bunuel, a imprimé dans les esprits l’idée d’une prostitution luxueuse et des rêveries d’esthètes ; "Pretty Woman", de Garry Marshall, celle d’un conte de fées peuplé d’amour et de palaces. "Rue des Plaisirs" de Patrice Leconte, la nostalgie des bordels d’antan.

Dans les trois cas, une totale irréalité. Si des films récents ont présenté un visage plus réaliste de la prostitution ("Chaos", de Coline Serreau, "De la part de Stella", de Coky Giedroyc, "La vie promise" d’Olivier Dahan), la vision fantasmatique continue d’être préférée à des réalités souvent sordides et permet d’éviter une remise en question douloureuse.