Mouvement du Nid

Accueil > Mots-clés > Mots clefs > Asie

Asie

Le continent asiatique a été le premier à connaître une prostitution organisée à grande échelle. Aujourd’hui, la traite des femmes y devient incontrôlable.
Quelque 30 millions de femmes et d’enfants ont été victimes au cours des trente dernières années de trafics humains dans la région Asie-Pacifique, "le plus vaste commerce d’esclaves de l’histoire" selon un responsable de l’Unicef.

Les victimes, en majorité des adolescentes, finissent pour la plupart dans des ateliers de confection ou dans la prostitution. Les experts de l’industrie touristique s’inquiètent également de la forte augmentation du tourisme sexuel à caractère pédophile. Les pays du Mékong (Thaïlande, Laos, Cambodge et Vietnam) constituent un grand pôle de tourisme sexuel (30 à 35% des prostituées auraient entre 12 et 17 ans) et l’Asie de l’Est connaît un intense trafic avec le Japon, la Chine et Taiwan.

Cependant, alarmée des dimensions de la prostitution, la Thaïlande s’efforce depuis quelques années d’endiguer le phénomène, en interdisant notamment la prostitution enfantine. Quant à l’Inde, elle serait l’un des pays au monde qui comptent le plus grand nombre d’enfants prostitués (selon une étude du magazine India Today : entre 400 000 et 500 000 enfants). Ce commerce donne lieu à un intense trafic d’enfants des minorités ethniques, des bidonvilles et des camps de réfugiés. L’ampleur des trafics, par exemple celui des petites Népalaises vers les bordels de Bombay, suppose une obligatoire complicité des autorités. La clientèle n’est pas seulement composée de touristes mais est aussi très largement locale.